HYPERCUBISME

     Il y a une dizaine d'années, "Petit Jean" décide de jouer avec les volumes. La peinture s'étend alors sur les quatre faces de cubes assemblés et articulés en une peinture-sculpture.

     Avec ces amoncellements décalés, fragmentés, de cubes de carton multicolores, Jean crée l'Hypercubisme. 

     Dans une sorte de rotation-révolution, en tournant autour de l' oeuvre, on y découvre des personnages en décalage, aux multiples poses. A  chaque pas, on y aperçoit une autre femme, une autre oeuvre.